A-    Remarques générales

La dissertation économique comme la dissertation française est un art qui obéit à une démarche séquencée. Les candidats n’ont pas souvent conscience que la forme et le fond vont toujours de pair.

Sur le plan de la forme, deux observations méritent bien d’être relevées :

  • Les candidats commettent de nombreuses fautes d’orthographe, de grammaire et de style
  • Les candidats sont confrontés à un problème de structure du devoir, l’inexistence d’une problématique clairement exposée qui conduit à une non maîtrise de la structurai ou du plan du devoir.

La dissertation est une démonstration composée d’une introduction, d’un développement et d’une conclusion.

B-    Rédaction

1-      L’introduction

L’introduction joue un grand rôle dans le devoir car elle donne au correcteur les premières impressions du candidat. C’est dès les premiers paragraphes que l’on se rend compte si la question posée a été comprise ou pas. La structure d’ensemble d’une bonne introduction est la suivante : explication et intérêt du sujet (1), délimitation spatio-temporelle (2), problématique (3) et annonce du plan (4).

  1. a)Explication et intérêt du sujet

Le candidat doit exposer le sujet et l’expliquer sans toutefois définir longuement les termes de l’énoncé.

La quasi-totalité des sujets soulèvent une problématique qui a un lien direct avec l’actualité. Donc, le candidat doit établir une relation entre le passé récent ou ancien et le présent.

  1. b)Délimitation spatio-temporelle

Le candidat doit délimiter un champ d’étude dont il faut préciser dès l’introduction les frontières. Par exemple, se demander que le sujet cadre avec quelle époque et où se situe-t-on (espace).

  1. c)Problématique

C’est la partie la plus importante et la plus délicate de l’introduction. La problématique est le fil conducteur du devoir. Trouver une problématique, c’est transformer le sujet en un problème : il s’agit de montrer si le sujet proposé pose un problème, suscite un débat. La question clé à se poser ici est quel est le problème que je dois résoudre ? Tant qu’une réponse claire n’a pas encore été trouvée, inutile d’aller de l’avant.

  1. d)Annonce du plan

Le plan doit mettre en lumière ce qu’il y a de plus intéressant dans le problème posé. L’annonce du plan doit permettre au lecteur de comprendre comment le mystère du sujet sera découvert. Toutefois, le développement doit lui permettre de compléter son information.

2-      Le développement

Sa structure est la suivante :

  • Partie 1

-          Introduction partielle

-          Paragraphe A

-          Paragraphe B

  • Partie 2 (idem)

Les différentes parties doivent être reliées entre elles par des transitions ; leur fonction est avant tout de relancer l’intérêt du lecteur en lui suggérant que ce qu’il vient de lire dans la partie précédente doit être nuancé dans la partie suivante. La transition est un élément d’articulation d’idées.

Un sujet bien développé doit faire en fin l’objet d’une conclusion.

 

3-      La conclusion

Elle comprend deux parties:

-          Dans la première partie, le candidat synthétise les idées des principales parties du devoir et signifie la réponse sous-jacentes apportée dans le développement ;

-          Dans la deuxième partie, il élargit le débat, c'est-à-dire ouvre d’autres pistes de réflexion vers les sujets plus généraux ou avenir ;

Si l’introduction est convergente, c'est-à-dire permet de centrer le sujet, la conclusion doit permettre d’élargir la réflexion vers d’autres problèmes.

C-    Comment s’auto-évaluer

Chaque candidat qui prépare le concours d’entrée à l’ESSEC doit pouvoir s’auto-évaluer après avoir acquis ces connaissances, et s’être exercé. Il doit savoir les éléments sur lesquels il devra particulièrement faire attention afin de ne pas déplaire au correcteur.

1-      Comment êtes-vous jugés ?

Généralement, les commissions de correction mettent sur pied une grille d’évaluation qui donne des critères objectifs à partir desquels le candidat est jugé.

  1. a)Ce qui est important

-          Une bonne compréhension du sujet et la présence d’un axe de réflexion conforme à l’intitulé

-          Une lecture, une interprétation et une utilisation correcte des sujets ;

-          Un plan clair, logique, comprenant une introduction, deux ou trois parties équilibrées et organisées, une correction (fautes grammaticales et d’orthographes) et une conclusion ;

-          Une argumentation solide, car le candidat ne doit pas seulement se contenter de décrire, mais doit analyser les faits.

  1. b)Ce qui est pénalisé

-          L’absence de plan : en revanche, les plans les plus simples, s’ils sont cohérents, sont acceptés.

-          La paraphrase des textes

-          Le style « y a qu’à dire que… »

-          Les jugements à l’emporte pièce.

  1. c)Ce qui est valorisé

-          Une problématique bien élaborée et nuancée

-          Des transitions partielles

-          Une rédaction claire, voire élégante

-          Apports de connaissances personnelles, d’exemples pertinents

-          Introduction des références théoriques dans le cadre d’une argumentation.

2-      Une grille de notation type

Le candidat recherchant une bonne note doit être conscient des qualités requises et c’est en s’auto-évaluant clairement qu’il peut utiliser au mieux un ouvrage de corrigés. Un candidat gagnera beaucoup en connaissant ses forces et ses faiblisses, à s’appliquer les critères de notation proposés par un pédagogue expérimenté. En effet, les corrigés ne doivent surtout pas dispenser le candidat de rechercher ses propres réponses et ses propres dissertations, le modèle n’étant là que pour lui fournir les repères nécessaires pour progresser et évaluer ses propres performances.

Pour favoriser l’auto-évaluation, il est bon de disposer d’un barème détaillé. Nous proposons comme exemple typique celui de Bernard Poirine, publié dans Document pour l’enseignement économique et social, pages 62 et 63. Ce barème a le mérite de séparer le fond de la forme en identifiant les paramètres clés d’une dissertation réussie. Malgré son caractère mécaniste, ce mode de notation permet de faciliter l’auto-évaluation, clé d’un réel progrès.

  1. a)Le fond

Abréviations : N = Nul ; M = Médiocre ; P = Passable ; B = Bien et TB = Très bien.

  • Compréhension

Aptitude à lire, à comprendre et à expliquer les sujets.

N = 0

M = 1

P = 2

B = 3

TB = 4

  • Précision

Précision du vocabulaire et de connaissances de base : rigueur des raisonnements, souci de prouver par des exemples précis et de bannir les préjugés, les idées vagues ou trop générales.

N = 0

M = 1

P = 2

B = 3

TB = 4

  • Apports

Apports personnel :

-          Connaissances personnelles nombreuses et précises

-          Réflexion personnelle à propos du sujet.

N = 0

M = 1

P = 2

B = 3

TB = 4

  1. b)La forme

 

  • Organisation

- Aptitude à présenter les idées selon un ordre logique apparent

- Introduction, conclusions et parties séparées

Pas de plans ou plan non suivi

Plan non apparent ou peu logique ou mal suivi

Plan clair et apparent

Plan logique ou astucieux

0

1

2 ou 3

4

 

  • Qualité d’exposition

-          Syntaxe

-          Grammaire

-          Orthographe

-          Style

-          Transitions

Très nombreuses fautes rendant le devoir incohérent

Fautes nombreuses ou style très confus d’où lecture difficile

Style maladroit ou imprécis

Style assez claire et précis

Style bon ou excellent, lecture agréable

0

1

2

3

4

NB : De préférence, faites corriger votre devoir par une tierce personne. Donnez lui la grille de notation pour qu’il vous attribue une note ; car si c’est vous qui le faites, vous risquerez d’être moins rigoureux et indulgent à votre égard.

 

Total sur 20 points.

Pour poster un commentaire, vous devriez vous identifier ou vous inscrire (pour les nouveaux membres)

Commentaires