Toutes les informations sur les études à l'étranger

Les meilleures universités de l'Australie forment une alliance prestigieuse, qu'on appelle le Groupe des Huit.

Concrètement, quels sont ces établissements ? Comment se placent-ils au niveau mondial ? Et par rapport à la France ? Sont-ils incontournables pour vous, futurs étudiants internationaux ? Nous allons tenter de vous guider dans votre quête, en les découvrant à travers une ville australienne.

Le Groupe des Huit

Les meilleures universités australiennes Le « Group of Eight » (Go8), fondé en 1999, est une coalition des meilleurs établissements d'études supérieures du pays.

Ensemble, ils contribuent à 70% de la recherche universitaire en Australie, prouvant leur importance nationale dans les domaines économique, social ou encore environnemental.

Leur alliance permet aussi de booster la renommée planétaire de chacun des membres, tous dans le top 1%.

Peut-on passer à côté de ces établissements ? Oui et non.
Une opportunité comme celle-ci ne se refuse pas. Un bon ratio professeurs-étudiants, des enseignants actifs dans la recherche et une reconnaissance mondiale, ce sont des critères importants.

Néanmoins, vous trouverez dans toutes les universités australiennes un enseignement de qualité.

Le top 8 des universités australiennes

# Université Ville Écoles françaises partenaires *
1 Melbourne University Melbourne
  • HEC
  • Sciences Po
  • Institut National Polytechnique de Toulouse
2 Australian National University (ANU) Canberra
  • Université Charles de Gaulle à Lille
  • Université de la Rochelle
3 The University of Sydney Sydney
  • Université d'Aix-Marseille
  • Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts (ENSBA)
  • Sciences Po
4 The University of Queensland Brisbane
  • Les Écoles Centrales
  • Institut d'Etudes Politiques de Rennes
  • Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg
5 Monash University Melbourne
  • Sciences Po
  • Université Jean Moulin à Lyon
  • ESSEC
6 The University of New South Wales (UNSW) Sydney
  • Ecole Nationale de l'Aviation Civile (ENAC)
  • Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (ENSIACET)
  • Institut Supérieur d'Electronique et du Numérique (ISEN)
7 The University of Western Australia Perth
  • Université de Montpellier 2 (CNRS)
  • Université Charles de Gaulle Lille III
  • ESSEC
8 The University of Adelaide  Adelaide
  • Université François Rabelais de Tours
  • Université de Poitiers
  • Sciences Po

* Les partenariats indiqués pour chaque université ne sont pas exhaustifs, mais des exemples. De plus, cela dépend de votre faculté, renseignez-vous !

Melbourne

Au sud du Victoria, Melbourne est la capitale culturelle de l'Australie. Son horizon de gratte-ciel, les passages secrets de son centre-ville, ses quartiers bohêmes et multiculturels, ses festivals et ses parcs en font la ville la plus agréable à vivre au monde. Il faudra seulement s'habituer à sa météo capricieuse...

Melbourne University #1

L'Université de Melbourne est la deuxième plus ancienne du pays. Dans le campus de Parkville, passez devant l'École de Droit, sous les arches du Old Quadrangle, et imprégnez vous de l'atmosphère du 19ème siècle.

C'est la meilleure université d'Australie et la 33ème dans le monde.
A noter, elle est aussi très bien placée en terme d'employabilité des diplômés. C'est aussi la première pour ses programmes de médecine et de lettres et sciences humaines.

Elle est au-dessus de tous les établissements d'études supérieures en France et compte parmi ses partenaires des écoles comme HEC, Sciences Po ou bien l'Institut National Polytechnique de Toulouse.

Monash University #5

En foulant la pelouse du campus de Clayton, vous remarquerez sa modernité. C'est la plus jeune du groupe des huit. A l'écart du tumulte de la ville, ses résidences étudiantes côtoient un parc, un lac et de nombreuses infrastructures sportives. Sachez que l'Université Monash est présente sur quatre continents.

C'est la 5ème université d'Australie et la 73ème au monde.

Par rapport à la France, seule l'Ecole Normale Supérieure la dépasse. Parmi ses partenariats, on peut citer Sciences Po, l'Université Jean Moulin à Lyon ou l'ESSEC.

Elle est très réputée pour sa Faculté de Droit. Selon le classement de l'Academic Ranking of World Universities (2014), elle est aussi la première du pays pour ses programmes d'ingénierie, de technologie et d'informatique, mais aussi de chimie.

Canberra

Avec seulement 350 000 habitants, c'est la capitale de l'Australie ! Le lac artificiel de Burley-Griffin, encerclé d'espaces verts, lui donne des airs de campagne. Ses institutions et ses musées la couronnent d'une importance historique. Ici, le coût de la vie n'est pas trop élevé. Seul bémol, la mer est à deux heures de route...

Australian National University (ANU) #2

Érigée en 1946, c'est l'une des plus récentes universités du pays, en témoignent ses bâtiments quelque peu futuristes. Aussi « vert » que sa ville d'adoption, le campus principal d'Acton est à deux pas du Parlement, profitant d'un cadre de vie paisible.

Elle est la 2ème université d'Australie et la 52ème à l'échelle mondiale.

Mieux classée que les établissements français, elle tient tout de même des programmes d'échanges avec Sciences Po, l'Université Charles de Gaulle à Lille ou encore l'Université de la Rochelle. Notons qu'elle excelle en sciences économiques et commerciales.

Sydney

De l'Opéra à l'Harbour Bridge, Sydney abrite les icônes de l'Australie. Aussi, vous y vivrez certainement un rêve... Les gens prennent le ferry pour aller au travail et vont surfer le week-end dans des petits coins de paradis, de Bondi à Manly Beach. Le soir, ils se retrouvent autour d'un verre à The Rocks, le quartier le plus ancien de Sydney. Attention, c'est la ville la plus chère d'Australie.

The University of Sydney #3

Fondée en 1850, l'Université de Sydney est la plus ancienne d'Australie. Aussi, en étudiant sur le campus de Camperdown/Darlington, à quelques stations du centre-ville, vous serez sûrement interpellé par son charme victorien.

Elle occupe la 4ème place au classement national et la 56ème à l'échelle internationale, devant l'École Polytechnique (101ème).

Elle compte parmi ses partenaires l'Université d'Aix-Marseille, l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts (ENSBA) ou encore Sciences Po. Cette université obtient de bons résultats dans de nombreux secteurs, notamment la médecine, l'éducation, la comptabilité et la finance, ou le droit.

The University of New South Wales (UNSW) #6

A l'extrême de sa voisine, l'Université de Nouvelle-Galles du Sud, elle aussi à Sydney, est la deuxième plus récente du pays. Le campus principal de Kensington, un peu excentré, est bien plus moderne. Vous bénéficierez d'équipements à la pointe de la technologie.

C'est la 6ème université d'Australie et la 82ème dans le monde.

Petit plus pour ses diplômés, ils bénéficient des meilleurs salaires au début de leur carrière. Si vous souhaitez faire un échange, regardez du côté de l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile (ENAC), l'Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (ENSIACET) ou encore l'Institut Supérieur d'Electronique et du Numérique (ISEN).

Son Master of Business Administration (MBA), selon le Financial Times, est l'un des meilleurs du monde.

Brisbane

C'est ici, dans une douceur subtropicale, que vous goûterez à un mode de vie décontracté. Des gratte-ciel qui font de l'ombre aux vieilles pierres, aux oiseaux échassiers qui nichent dans les arbres, jusqu'à sa plage urbaine, Brisbane est étonnante. A seulement une petite heure de la Gold Coast, c'est l'idéal pour s'initier au surf !

The University of Queensland #4

A l'Université du Queensland, vous étudierez dans un cadre agréable. Son premier campus, St Lucia, borde le fleuve qui porte le nom de la ville. Les sportifs s'y plairont particulièrement, notamment ceux qui pratiquent l'aviron.

La 4ème en Australie, elle occupe la 60ème place mondiale, au coude à coude avec l'Ecole Normale Supérieure (classée 54ème).

Elle dispose d'accords avec de nombreux établissements français, dont les Ecoles Centrales, l'Institut d'Etudes Politiques de Rennes ou encore l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg.

Sachez qu'elle est réputée pour les programmes suivants : ingénierie et informatique, sciences de l'agriculture et sciences de la santé.

Perth

Posée au bord de l'océan Indien, la seule métropole dans l'immensité de l'Ouest australien bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel ! Perth nous gâte par sa douceur de vivre, que l'on rencontre en se baladant dans Kings Park, en faisant du lèche-vitrine au London Court ou en passant la journée à la plage.
Perth est la deuxième ville la plus chère d'Australie.

The University of Western Australia #7

Sur les rives du Swan, le campus principal de Crawley a pour voisins les grands espaces de Kings Park et du jardin botanique. Au Winthrop Hall, les étudiants se donnent rendez-vous sous l'horloge emblématique et les jeunes mariés se font photographier sous les arches, porteuses de près d'un siècle d'histoire.

Elle occupe la 7ème place en Australie et la 109ème dans le monde, entre l'École Polytechnique et l'Université Pierre et Marie Curie (respectivement classées 101ème et 113ème).

Ses partenaires sont l'Université de Montpellier 2 (CNRS), l'Université Charles de Gaulle Lille III et l'ESSEC, entre autres.
Cet établissement est fort dans de nombreux domaines, particulièrement les sciences de l'agriculture, les sciences de la terre et de l'eau, l'éducation ou bien la psychologie.

Adelaïde

Ville du Sud au caractère paisible, Adelaïde est parfois oubliée des voyageurs. Et pourtant... Son carré d'artères délimité par des jardins publics, ses multiples églises, ses restaurants affichant les couleurs de vins locaux et ses festivals, lui apportent une certaine authenticité.

The University of Adelaide #8

L'un de ses cinq campus, North Terrace se place stratégiquement dans la ville, près du jardin botanique, du zoo et du centre national du vin. Vous serez émerveillé par la bibliothèque Barr Smith... notamment son espace de lecture. L'Université d'Adelaïde est aussi présente à Singapour.

Elle se place en 8ème position nationalement et occupe la 149ème place au niveau mondial.

Cette université dispose de programmes d'échanges avec l'Université François Rabelais de Tours, l'Université de Poitiers, mais aussi Sciences Po.
Son École de Droit est bien placée dans les classements.

Si vous songez à aller étudier en Australie, une expérience hors du commun, le coût de la scolarité est un élément majeur à prendre en compte. A l'image des pays anglo-saxons, les universités sont payantes et ne sont pas accessibles à toutes les bourses.

Alors, à quel montant s'élèvent les frais d'inscriptions pour les universités ? Qu'en est-il des institutions TAFE ? Y a-t-il des moyens pour contourner ces prix faramineux ? Voici quelques pistes à suivre pour organiser vos recherches.

Les coûts d’inscription

Le coût des études en Australie A travers le monde, partir étudier en Australie s'avère être l'option la plus inabordable !

Selon une enquête menée par HSBC en 2013, elle devance même les États-Unis et le Royaume-Uni.

Outre le coût de la vie, les frais d'inscription qui s'appliquent aux étudiants internationaux s'envolent chaque année, bien loin des universités et des écoles françaises.

Pour intégrer une université du groupe des huit, les meilleures du pays, vous devrez débourser au moins 20 000 dollars australiens chaque année, jusqu'à plus de 60 000 AU$ pour des études onéreuses comme médecine et chirurgie.

Le reste des universités australiennes s'aligne avec ces tarifs, à partir de 10 000 AU$ par an et jusqu'à
50 000 AU$ dans les cas plus extrêmes !

Les institutions TAFE (établissements pour des études professionnelles) proposent des tarifs moins extravagants, quoique pas à la portée de tout le monde... Annuellement, attendez-vous à des frais d'inscription environnant les 10 000-15 000 AU$.

Si vous désirez passer quelques mois en Australie pour apprendre l'anglais, les programmes ELICOS sont assez accessibles, autour de 300-400 AU$ la semaine.

Récapitulatif des frais de scolarité en Australie

Université (1 an) 10 000-50 000 AU$
TAFE (1 an) 10 000 -15 000 AU$
ELICOS (pour la durée du programme) 300-400 AU$
Couverture Santé OSHC (1 an) 400-500 AU$
Student Services Amenities Fee (SSAF) (1 an) 300 AU$
Fournitures scolaires (1 an) 300 AU$
Loisirs (pour 1 mois d'inscription) 50-100 AU$

Notez qu'un double diplôme vous reviendra plus cher, surtout car ce sont des études plus longues.
Un exemple, aujourd'hui, une licence de musique à Monash University vous coûte environ 27 000 AU$ par an, mais couplée avec une licence de commerce, le montant s'élève à 35 000 AU$ et il faut compter une année de plus.

Bien sûr, ces estimations varient chaque année, malheureusement à la hausse...!
Pour aller plus loin dans vos recherches, rendez vous sur le site de votre université préférée, cliquez sur « Find a Course » ou « Tuition Fees ».
Puis précisez que vous êtes un « International Student ».
Certains établissements vous donnent alors un prix approximatif à l'année, d'autres vous laissent faire le calcul (avec un coût par matière).

Si vous décidez de franchir le pas, le détail des frais d'inscription est indiqué dans la lettre d'offre.

La Student Services Amenities Fee (SSAF), un moyen de financer les services aux étudiants, s'élève à près de 300 AU$. Heureusement, elle est le plus souvent incluse dans vos frais d'inscription.

Les frais additionnels

Couverture santé obligatoire !

En plus de l'inscription (eh oui, comme si ce n'était pas assez !), une couverture maladie pour les étudiants internationaux, appelée Overseas Student Health Cover (OSHC), est obligatoire durant votre séjour.

En moyenne, prévoyez entre 400 et 500 dollars australiens par an pour une seule personne.

Pensez aussi aux dépenses supplémentaires liées à la scolarité.

Certaines universités préconisent 300 AU$ par semestre pour les livres, mais il est très facile de réduire cette note en les empruntant à la bibliothèque ou en les achetant d'occasion.

Vous pouvez aussi être amené à verser une somme considérable par semestre pour des fournitures (design), des accessoires (restauration, coiffure, etc.) ou même pour l'usage de matériel de laboratoire (matières scientifiques).

Reste encore les loisirs...

Dans une université australienne, il faut parfois débourser 50-100 AU$ par mois pour faire du sport, quelques billets pour participer à des excursions ou quelques pièces pour devenir membre d'une association !

Des alternatives

Les bourses australienne

Chaque université australienne offre des bourses aux étudiants internationaux, sous réserve d'excellents résultats académiques. Celles-ci varient selon les établissements.
A noter, dans l'attente d'une réponse favorable pour une bourse, n'acceptez aucune offre de scolarité en université australienne.

Les bourses françaises

Les étudiants méritants peuvent aussi tenter d'obtenir une bourse auprès de leur département (le Conseil Général) ou de leur région (le Conseil Régional) en France, pour réaliser leur rêve et étudier au pays des kangourous.
Renseignez-vous dans les services adéquats de votre département ou région.

Les programmes d'échange France - Australie

Sachez aussi que de nombreux établissements d'études en France ont des accords avec des universités australiennes. Ces programmes d'échange présentent une alternative intéressante !
En effet, vous devrez vous acquitter uniquement des frais d'inscription français, auxquels on ajoute l'assurance maladie pour les étudiants internationaux, et non des tarifs mentionnés dans cet article.
Par exemple, si vous êtes à la Faculté de Sciences de l'université d'Aix-Marseille, vous pourrez monter un dossier pour partir un semestre ou une année à l'université de New South Wales, sans frais supplémentaires autre que le voyage, le logement et les achats quotidiens une fois sur place. Une belle opportunité !

De retour dans votre pays après cette expérience inoubliable, de nombreux étudiants vantent les mérites de la méthode australienne, notamment le cadre de vie à l'université. Ses allées, ses espaces verts et ses bâtiments s'animent chaque jour, foulés par des milliers d'étudiants aux origines multiples, tout simplement heureux d'être là.

Si vous êtes curieux et ne pouvez attendre, voici à quoi ressemble une journée typique sur un campus aux antipodes.

9h, c’est l’heure des cours !

Etudiant, la vie sur le campus Dans une université australienne, les premières classes de la journée ont lieu à 9h. Mais rappelez-vous que votre emploi du temps est peu fourni, le réveil matinal ne s'applique donc pas à tout le monde.

Fidèle au comportement laidback des Australiens, le professeur commence son exposé et porte peu d'attention aux quelques retardataires. Le cours prend ensuite des allures de débat, les élèves se prenant vite au jeu.

Concrètement, les salles sont en bon état, modernes et accueillantes.
Elles se déclinent en amphithéâtres et en plus petites pièces, pouvant accueillir une trentaine ou une dizaine de personnes, ces dernières rassemblant des tables disposées en forme de "u".
Selon vos études, vous pourrez aussi avoir une salle d'informatique ou une laboratoire de science.

11h, pause café ou shopping ?

C'est la fin de la matinée et le soleil réchauffe les humeurs des étudiants... Avec un peu de chance, aucun cours ne suit et vous pouvez flâner sur le campus. Première solution, siroter un café sur l'une des terrasses.
Pour environ 3,50 AU$, vous discutez de vos cours ou refaites le monde entre amis, comme la plupart des Australiens !

Les campus sont souvent associés à de réels villages. Ainsi, inutile de sortir de l'enceinte de l'établissement pour retirer de l'argent, aller chez le médecin, amener votre ordinateur en réparation, acheter un livre, des places de cinéma ou un hoodie portant le nom de votre université, etc. Attention, vous serez certainement interpellés par les prix, plutôt élevés pour un environnement étudiant.

12h, le rendez-vous déjeuner.

La plupart des campus abritent un foodcourt (pas aussi grand que dans un centre commercial...) à l'image des pays anglo-saxons. Chacun choisit un plat d'une enseigne différente, mais tout le monde se réunit à une même table ! Cafés, buffets, juice bar et chaînes de fast food font le bonheur des étudiants. Selon l'emplacement de l'université, les restaurants ne sont pas si loin, affichant leurs saveurs multiculturelles.

Des évènements (gratuits) sont aussi régulièrement organisés par des associations universitaires. Ainsi, tous les mardis du mois, vous pouvez être convié à un « barbie », le fameux barbecue australien... Les gens défilent devant des stands sur la pelouse pendant une bonne demi-heure, la musique est assourdissante et l'ambiance au rendez-vous !

14h, mettez-vous sérieusement au travail !

Si vous n'avez pas cours l'après-midi, direction les espaces dédiés à vos devoirs. Avec 10 heures de travail personnel à consacrer par matière, c'est ici que les étudiants internationaux passent leur temps libre.

La bibliothèque, très agréable, est composée de quiet study areas, des espaces ouverts où l'on dispose d'un bureau et d'une prise pour son ordinateur (le Wi-Fi est gratuit dans toute l'université). Il est ici interdit de téléphoner. Sachez que vous pouvez aussi réserver des salles d'étude pour être complètement isolé ou bien pour travailler en groupe. Bien sûr, il est possible d'emprunter des livres et des DVDs, de feuilleter les journaux, de surfer sur le net et d'imprimer depuis les ordinateurs à votre disposition.

Le campus est aussi ponctué d'espaces pour travailler, nichés dans les différents bâtiments : le postgraduate lounge si vous êtes en master ou en doctorat, des laboratoires pour le design et le journalisme, etc. Ceux-ci vous permettent d'étudier à l'abri de l'agitation de la bibliothèque, à toute heure de la journée, le week-end ou la nuit.

18h passées... le campus se métamorphose.

Certes, on peut rester tard pour travailler mais le campus est rarement animé la nuit venue, les restaurants et les boutiques fermant tôt. Les derniers étudiants sortent des cours vers 20h et de la bibliothèque vers 21h ou minuit.
Pour rentrer chez vous, sachez que les universités sont généralement bien desservies par les transports en commun et que vous pouvez aller d'un campus à un autre par une navette gratuite.

Parfois, il suffit d'une petite trotte pour vous rendre à votre chambre, si vous avez choisi un logement sur le campus, l'idéal pour tirer le meilleur parti de cette expérience étudiante. En général, des chambres simples ou doubles (partagées) sont disponibles. Parfois, l'équivalent d'un "resto U" se trouve sur place, présentant des tarifs avantageux.

Et le week-end alors ?

Le week-end invite à la promenade, surtout quand les campus sont parsemés d'écrins de verdure ou agrémentés d'un lac.

Les établissements universitaires sont aussi équipés de nombreuses infrastructures sportives si vous souhaitez rester en forme : une salle de fitness, une piscine, un terrain de foot, des cours de tennis ou de badminton, etc. Comptez des frais en plus de votre inscription.

Le samedi et le dimanche, vous pouvez aussi consacrer du temps à des activités extra-scolaires, avec des sorties organisées pour les étudiants internationaux. Ainsi, à Melbourne par exemple, vous pourrez assister à un match de footy, apprendre le surf ou faire une virée sur la Great Ocean Road.

Pour faire de nouvelles rencontres, pensez aussi aux clubs, une chose commune en Australie. Au nom d'un pays, d'un sport, d'un parti politique ou simplement d'un loisir ou d'une humeur, ce sont des refuges idéals pour vous mêler à tous les étudiants, internationaux et australiens, afin de partager vos passions.


En étudiant à l'étranger, vous adopterez forcément un rythme différent par rapport à la France.

Alors, à quoi devez-vous vous attendre...? Plus ou moins de vacances ? Qu'en est-il des jours fériés ? Voici une vue d'ensemble du calendrier scolaire choisi par le système australien, de quoi organiser votre futur périple. Une chose est sûre, du temps libre, vous en trouverez !

Rythme à l’université

Infographie rythme scolaire

En jetant un œil à votre tout premier emploi du temps, vous serez certainement surpris. En effet, les étudiants australiens assistent à peu de cours chaque semaine.
En règle générale, cela peut aller de 4 à 12 heures/sem., tout dépend du nombre de matières requis par la licence ou le master choisi.

Mais ne vous réjouissez pas tout de suite, attendez plutôt de voir le travail personnel à fournir... environ 10 heures par matière !
Ainsi, même en ayant 8 heures de cours, vous passerez la plupart de la semaine à enchaîner chapitre sur chapitre, à réviser vos cours et à investir votre temps dans des projets universitaires.

Gardez à l'esprit que le fait d'organiser son travail et d'être plus indépendant permet tout de même à de nombreux étudiants australiens d'avoir un petit boulot ou de faire des stages en parallèle.

Les vacances scolaires

Les vacances scolaires changent chaque année et diffèrent même selon l'établissement.

Globalement, le calendrier universitaire australien débute fin février ou début mars, puis se finit fin novembre ou début décembre.
Cela s'applique aussi bien aux universités qu'aux institutions TAFE.
En ce qui concerne les programmes ELICOS (si l'on décide simplement d'étudier l'anglais en Australie), il convient de se renseigner auprès de votre établissement.

A noter, vous aurez la possibilité d'intégrer l'université en février ou en juillet, sauf exception, par exemple médecine. A chaque fois, la rentrée est précédée d'une semaine d'orientation pour les nouveaux arrivants et parfois, il vous sera demandé de vous préparer à un premier cours avec des lectures obligatoires (et oui, on ne perd pas de temps en Australie !).

Un réel décalage entre la France et l’Australie

Dans ce pays de l'hémisphère sud, il existe donc un vrai décalage avec le système français.
Les vacances d'été s'étendent de décembre à février, environ trois mois, et celles d'hiver de fin juin à fin juillet, soit un mois. Un break vient donner un peu de répit aux étudiants lors des deux semestres, en avril et en septembre.

Les examens ont donc lieu en juin et en novembre. Avec un peu de chance, vous n'en n'aurez pas et pourrez finir les cours encore plus tôt ! Profitez de ces vacances à rallonge pour rendre visite à votre famille à l'autre bout du monde, faire une virée du côté de l'Asie ou pourquoi pas un road trip autour de l'Australie.

Les jours fériés

L'Australie est un grand pays et les jours fériés varient selon les États et Territoires. En moyenne, vous pouvez espérer ceci : 10 à 12 jours de vacances en plus par an.

A travers le pays, tous les Australiens célèbrent le jour de l'an, Noël et le lundi de Pâques (comme en France), mais aussi l'Australia Day (leur fête nationale, le 26 janvier), l'Anzac Day (le 25 avril, célébrant l'arrivée des troupes australiennes et néo-zélandaises à Gallipoli lors de la 1ère guerre mondiale)Boxing Day (le lendemain de Noël) et Good Friday (le Vendredi Saint).

Ensuite, cela dépend de votre situation géographique. Par exemple, le Victoria attache de l'importance au Melbourne Cup Day, une course hippique qui se déroule le premier jour de Novembre dans la ville. Vous observerez alors les rues se vider, à l'exception des Australiens habillés élégamment pour l'occasion, de robes et de chapeaux extravagants.

Dernière bonne nouvelle, vous serez certainement interpellé par le fait (bien qu'agréablement surpris) que si un jour férié tombe un jour de week-end, il est repoussé au lundi suivant !

Vous avez enfin décidé de franchir le pas et d'entamer les démarches pour aller étudier en Australie. Des universités prestigieuses, une vie comme nulle part ailleurs et des paysages à couper le souffle, vous en rêvez déjà... Mais encore faut-il s'inscrire !

Evidemment, vous vous posez quelques questions. Comment les candidats sont-ils sélectionnés ? Quand faut-il commencer les formalités administratives ? Quelles sont les étapes d'une telle inscription ? Tant d'énigmes à résoudre... voici les réponses dans cet article !

Sélection des candidatures

En Australie, le recrutement des étudiants se fait uniquement sur dossier et non sur concours.

Au contraire de votre pays, ce processus est très sélectif et prend en compte plusieurs critères.

Les principaux sont certainement :

  • Votre réussite scolaire : obtenir une mention, même assez bien, est donc une bonne chose.
  • Votre niveau d'anglais.

Ensuite, chaque programme, selon si vous étudiez le Droit ou bien la Biologie, désigne des conditions à remplir, aussi appelées « pre-requisites ».

Les étudiants australiens peuvent commencer l'année en février (premier semestre) ou en juillet (deuxième semestre). Cette mesure est idéale pour la majorité d'entre vous, qui finissent leur scolarité en juin et peuvent ainsi intégrer la fac en cours de route. A noter que ce choix apparaît sur les formulaires d'inscription.

Tout ceci s'applique aussi aux institutions TAFE, c'est-à-dire si vous souhaitez obtenir un diplôme équivalent à un BTS ou un DUT.

En ce qui concerne les programmes ELICOS, pour apprendre l'anglais en Australie, il faut là aussi remplir un formulaire, mais il n'y a aucun critère de sélection. Indiquez simplement vos souhaits : soit une rentrée (environ toutes les 5-9 semaines) et un programme (durée, niveau, etc.).

Les grandes lignes de l’inscription

Quand faut-il se tenir prêt ?

C'est comme pour tout : plus on s'y prend à l'avance, mieux c'est ! Pour être précis, nous vous conseillons de vous tenir prêt environ 8 à 10 mois avant la rentrée...

1ère étape : le choix de l'université

Votre avenir se joue à ce moment précis. Il vous faut élire l'université de vos rêves, sans pour autant vous éloigner de la réalité !
Si vous pouvez vous le permettre, le groupe des huit rassemble les meilleurs établissements du pays.

L'environnement est aussi un critère à ne pas négliger. La Gold Coast et son ambiance estivale, Melbourne et ses évènements culturels ou encore Sydney et ses icônes touristiques... le choix n'appartient qu'à vous !

2ème étape : le dossier

Pour postuler, vous devrez tout d'abord vous rendre sur le site internet de l'université.

Trouvez l'onglet réservé aux étudiants internationaux et cliquez sur « how to apply ». Vous trouverez la procédure à suivre.

Le formulaire d'inscription sera certainement disponible au téléchargement, vous pourrez l'imprimer et le remplir. Rassemblez également toutes les pièces justificatives demandées pour compléter votre dossier.

La plupart du temps, on vous demandera :

  • Une photocopie de votre passeport
  • Un extrait d'acte de naissance
    Bien souvent, il faut avoir plus de 17 ou 18 ans pour intégrer une université australienne.
  • Des relevés de notes
    Préparez les résultats de vos trois années de lycée pour un undergraduate degree ou de vos six semestres de licence pour un postgraduate degree.
    Et dans tous les cas, les notes obtenues au baccalauréat.
  • Un course syllabus
    Parfois, une université australienne peut demander un syllabus, c'est-à-dire un descriptif des unités d'enseignements (des cours) qui constituent votre scolarité.
  • Les attestations de vos précédents emplois ou stages
    S'il y a lieu.
  • Un examen d'anglais
    Globalement, les universités australiennes requièrent une moyenne de 6,5 ou 7 à l'IELTS et de 79 ou 94 au TOEFL IBT (sur internet). Pour les institutions TAFE, c'est un peu moins.
    Préparez-vous et inscrivez-vous à une session bien à l'avance. Si vous n'obtenez pas les bons résultats, la plupart des universités proposent des programmes de remise à niveau en anglais.Une lettre de motivation

  • Expliquez votre parcours, vos motivations et le choix de l'Australie.

Important !
TOUS CES DOCUMENTS DOIVENT ETRE TRADUITS EN ANGLAIS PAR UN PROFESSIONNEL AGRÉÉ.

Après avoir envoyé le dossier, il ne vous reste plus qu'à attendre... en espérant que le facteur dépose une lettre d'acceptation dans votre boîte aux lettres !

3ème étape : le visa étudiant

Une fois les pièces du puzzle rassemblées, le casse-tête est presque fini !
Il suffit de répondre à la lettre d'acceptation et d'attendre votre confirmation d'inscription : Overseas Student Confirmation-of-Enrolment (CoE).
Le numéro indiqué dans celle-ci est indispensable pour obtenir un visa d'étudiant.

Ce document (comptez environ 14 jours pour l'obtenir) est la dernière étape avant le début d'une belle aventure.

L'Australie se distingue de la votre pays par son système d'éducation, que vous pourrez toute de même intégrer sans souci.

Dans ce pays, aux confins de la planète et à l'influence anglo-saxonne, quels sont les cycles universitaires ? Quels diplômes pouvez-vous espérer à la fin de vos études ? Et comment s'y retrouver ? Afin de mettre un peu d'ordre dans vos pensées et de mieux vous préparer à des études à l'étranger, nous allons tenter de répondre à ces questions.

Les cycles et diplômes universitaires

Le Bachelor's Degree ou la licence

En Australie, le premier cycle d'apprentissage, ou Undergraduate Studies, mène au Bachelor's Degree, l'équivalent d'une Licence, soit un niveau bac +3.

Les personnes qui obtiennent de bons résultats à l'issue de ces trois années d'études peuvent se diriger vers un Honours Degree, obtenu en deux semestres.

Si vous choisissez cette option, vous devrez alors rendre une thèse à la suite d'un long projet de recherche. Un Honours Degree n'a pas vraiment d'équivalence dans le système éducatif français, il est en quelque sorte l'équivalent d'une licence « premium » / haut de gamme.

Les spécialisations

Après un Bachelor's Degree, ou en ce qui vous concerne une licence, les étudiants ont aussi la possibilité de se diriger vers une spécialisation pour gagner de nouvelles connaissances ou approfondir leurs compétences dans un domaine professionnel.
L'objectif étant pour eux de réunir les meilleures conditions pour se lancer dans la vie active.

Ainsi vous pourrez être amené à étudier pendant un semestre supplémentaire pour décrocher un Graduate Certificate ou bien une année additionnelle pour un Graduate Diploma ou un Postgraduate Diploma.

Le Master's Degree ou le Master bac + 5 français

Le deuxième cycle d'apprentissage, ou Postgraduate Studies, vous conduit jusqu'au Master's Degree, comparable à un Master ou un niveau bac +5 en France.
Globalement, comptez un an et demi ou deux ans, cela varie en fonction des établissements.

Le Professional Doctorate ou le Doctorat français

Les études doctorales, ou Doctoral Studies, débouchent sur un Doctor of Philosophy (PhD) ou un Professional Doctorate.
Comme en France, vous pourrez alors espérer, après trois ans d'études, un niveau bac +8.

Les doubles diplômes

L'avantage de suivre un double diplôme est de combiner des qualifications dans deux domaines différents et ainsi d'être plus compétitif dans votre future recherche d'emploi.
A noter que la pratique est assez courante et que les doubles diplômes vous sont proposés dans la majorité des établissements australiens.

Citons deux exemples :

  1. Vous pouvez étudier une licence de journalisme et une licence de science simultanément, un atout si vous souhaitez travailler pour la presse scientifique.
  2. Un autre étudiant suivra des études de Bachelor of Chinese Language en combinaison avec des Business Studies. Ce parcours lui permettra d'être plus compétitif et de se différencier dans le monde des affaires en parlant cette langue, le chinois, bien utile de nos jours.

Concrètement, les doubles diplômes représentent plus d'investissement personnel, des études plus longues (un an supplémentaire pour une double licence), mais aussi, un coût d'admission plus élevé !

Les études professionnelles et techniques

Les institutions TAFE (Technical and further education) sont idéales si vous vous destinez à des études professionnelles.

De financement public, ces établissements s'éparpillent sur tout le territoire australien.

Ils forment et préparent les étudiants au monde du travail dans un secteur précis, par exemple le tourisme, la restauration, le design ou encore l'informatique.

Les diplômes décernés sont les Certificates, le Diploma et l'Advanced Diploma.

L'Advanced Diploma ou le BTS / DUT français

L'Advanced Diploma, obtenu généralement en deux ans, vous concerne car il est comparable à un BTS ou un DUT de votre pays. Notez que ce type d'étude peut servir de pont pour intégrer un Bachelor's Degree en cours de route.

Les Certificates et le Diploma ou les CAP, BEP, Bac Pro et Bac + 1

Les Certificates et le Diploma ont des équivalences avec le système français qui sont plus difficilement discernables.

  • Les Certificates I à IV
    Il y a 4 certificates en Australie. En général, il faut avoir 15 ans ou plus pour commencer ces études.
    Ainsi les Certificates peuvent s'apparenter tantôt à des CAP, BEP ou Bac pro ou encore un niveau hybride de type Bac+1.
  • Le Diploma
    Il faut justifier d'un certificate IV ou niveau Year 12 (soit le baccalauréat ou équivalent) pour être admis, et les études s'étendent sur 1 à 2 ans.
    L'équivalence française se situerait sur un bac+1.

La reconnaissance des diplômes

En Australie, la plupart des diplômes de votre pays sont reconnus puisqu'ils permettent généralement d'accéder à un niveau d'étude supérieur sans problème.

En effet, avec un Baccalauréat, on peut penser à un Advanced Diploma ou un Bachelor's Degree.
Avec une licence, on peut se préparer à un Master's Degree, et ainsi de suite... A condition bien sûr de remplir les conditions des universités au moment des inscriptions.

Les personnes titulaires d'un BTS peuvent aussi poursuivre leurs études à l'autre bout du monde en intégrant une deuxième ou une troisième année d'un Bachelor's Degree. Cela dépend toutefois des établissements.

Cependant, la reconnaissance mutuelle des diplômes adoptée par les deux pays peut parfois se faire plus difficilement, par exemple en médecine, en droit ou dans l'enseignement.
Dans ces secteurs particuliers, surtout s'il ne s'agit pas d'intégrer une première année, l'idéal est de se renseigner auprès d'une agence spécialisée dans les études en Australie.
Pensez aussi à votre retour, notamment si vous souhaitez exercer ces métiers.


Commentaires