Un programme de doctorat qui implique de nombreuses années dans une recherche approfondie fournit beaucoup plus que l'apprentissage car il développe l'expertise et la confiance à la fois. Le financement de doctorat sous forme de bourses de doctorat est disponible pour les étudiants internationaux et nationaux. Ces bourses visent à développer les compétences en recherche et à contribuer à la formation d’un personnel hautement qualifié en appuyant les étudiants qui ont obtenu d’excellents résultats dans leurs études de premier et de deuxième cycles.

La London School of Economics and Political Science offre 64 bourses de doctorat pour les nouveaux doctorants étudiants. Les bourses d'études sont disponibles pour les étudiants du Royaume-Uni, de l'UE et d'outre-mer qui effectuent des recherches à temps plein dans une discipline LSE.

Le Collège d'Europe offre un grand nombre de bourses aux diplômés universitaires venant des pays de la Politique européenne de voisinage (campus de Bruges et campus de Natolin). Ces bourses seront attribuées à poursuivre des études de troisième cycle au cours de l'année scolaire 2017 -2018.

Les demandes sont invitées pour les bourses du gouvernement du CPU Jasmine Jiangsu fournies aux étudiants d'un pays autre que la République populaire de Chine. Des bourses sont disponibles pour poursuivre des programmes de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat.

Le Département britannique pour le développement international (DFID) offre des bourses de recherche médicale du Commonwealth. Ces bourses sont disponibles pour le personnel médical de mi-carrière des pays en développement pour passer entre trois et six mois dans un hôpital universitaire britannique approuvé, l'apprentissage ou l'amélioration d'une compétence clinique spécifique.

La TWAS offre des bourses à des jeunes scientifiques de pays en développement (autres que le Pakistan). Ces bourses sont disponibles pour les candidats qui souhaitent poursuivre des recherches postdoctorales en sciences physiques dans les départements et les laboratoires du Centre national de physique (PCN).

Commentaires